LIVE RADIO

Softkens est disponible sur smartphone.

Que soyez en Afrique, Amériques, Asie, Europe ou Océanie, connectez vous à Softkens Télévision pour votre divertissement et information 24/7.

portfolio1 portfolio2 portfolio3 portfolio4 portfolio5 portfolio11

Nsoli Painters

Add beauty to your home!!

View Page

L Makety designs

Makety Designs is specialized in designing luxury hand made draperies

View Page

Softkens TV

The Pride of Africa | La Fierté Africaine

View Page

Video Servicing

Your Satisfaction Guaranteed!!

View Page

L Makety Designs

Makety Designs is specialized in designing gowns & dresses, luxury hand made draperies, napkins and tablecloths

View Page

L Makety Designs

Cover chairs and tables

View Page

small portfolio1 small portfolio2 small portfolio3 small portfolio4 small portfolio5 small portfolio6 small portfolio7 small portfolio1 small portfolio2 small portfolio3 small portfolio4 small portfolio5 small portfolio6
themed object
24/7

  • Service Vidéo Haute Fidelité pour événements sociaux et commercials, contactez-nous +16472390676
  • RDC: des ONG dénoncent la lenteur de la mobilisation humanitaire au Kasaï
  • RDC: les attaques de groupes armés se multiplient dans le Kivu
  • RDC: arrestations en série de membres de l’opposition
  • RDC: l'épidémie Ebola officiellement vaincue dans le Bas-Uélé
  • Avez-vous besoin de construire un site web? Téléphonnez-nous +16472390676
get in touch

Droits de l'homme en RDC: l'ONU dresse un inquiétant bilan du premier semestre


Des déplacés du Kasaï attendent leur ration alimentaire du jour à Kiwit, dans un camp, le 3 juin 2017. © JOHN WESSELS / AFP

Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme publie le bilan des violations des droits de l'homme commises sur les six premiers mois de l'année en RDC. Un monitoring exigé par le Conseil de sécurité de l'ONU. Selon ce rapport, les agents de l'Etat restent responsables de la majorité des violations des droits de l'homme au Congo - avec 58% en moyenne - au cours de ce premier semestre. Mais derrière ce pourcentage se cache un chiffre encore plus inquiétant : au moins 591 exécutions sommaires commises par des agents de l'Etat dont 35 femmes et 170 enfants. A titre de comparaison, les groupes armés - toutes affiliations confondues - sont responsables d'au moins 345 meurtres. Cette tendance est d'autant plus préoccupante dans les trois Kasaï. Là-bas, l'ONU parle d'une répression brutale et disproportionnée.

L'usage abusif de la force se traduit de manière assez flagrante dans les cas documentés par le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme. Sur les six premiers mois de l'année, dans les provinces du Kasaï, Kasaï Central et Kasaï Oriental, au moins 37 personnes, dont trois femmes, ont été tuées par des miliciens Kamuina Nsapu.

Sur la même période, l'armée - elle - a exécuté au moins 428 personnes dont 17 femmes et 140 enfants. Soit un rapport d'un pour 12. Un chiffre probablement sous-évalué, selon l'ONU, qui attribue pour la première fois la plupart des 42 premières fosses communes qu'elle a documentée à des éléments de l'armée congolaise. Des fosses communes qui auraient été creusées à la suite « d'affrontements avec de présumés miliciens ». Ce rapport couvre la période de janvier à juin. Depuis, l'ONU en a documenté le double, au moins 80.

Autre sujet de préoccupations dans la seule province du Kasaï cette fois. Depuis avril, une milice appelée Bana Mura, proche de la communauté Tshokwe, serait également responsable d'un grand nombre d'exécutions sommaires de civils Lulua accusés d'être affilié aux groupes Kamuina Nsapu. Pas de chiffres dans ce rapport, mais le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l'homme dit avoir reçu des allégations sérieuses parlant d'un soutien de l'armée congolaise à cette violente milice Bana Mura.

Malgré quelques avancées récentes, note ce rapport, l'ONU dit regretter « le peu d'efforts engagés pour assurer des enquêtes crédibles et indépendantes » sur toutes ces violences. Ce rapport note également une série de hausses préoccupantes : hausse des cas de violences sexuelles (210), du nombre de décès en prison (100), des évasions (plus de 5500). L'ONU note également un nombre élevé de violations des droits de l'homme à caractère politique. Plus de 170 prisonniers politiques et d'opinion seraient toujours détenus.

 

 

 

A (re)lire →Softkens TV en live 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7

 

Qui sommes-nous?

Nous sommes une méga-chaine des radios et télévision dans l'Internet spécialisée dans la promotion de la culture et des affaires en Afrique. Nous sommes ouvert 24/7 en mode direct et émetant de Tornto - Canada. Pour tout commentaire ou suggestion, contactez-nous par téléphone, WhatsApp, Imo, Tango, Skype, Facebook, Kakao Talk, ooVoo ou Viber au +1647239676, e-mail: info@softkens et par Skype à softkens

5/5 Media

L’AMERIQUE DEVOILE LA VRAIE FACE DE KABILA AUX CONGOLAIS

Moliere TV

Jean Claude Muyambo: "Moise Katumbi est un délinquant"

Softkens TV

BaLoKi Na ba NdoKi na Complot Contre Kongo Sur L'Accord Cadre ADDIS ABEBA

slide up button

Avez-vous besoin de construire un site web? Votre site web parait non professionnel? Téléphonnez-nous +16472390676, par e-mail: info@softkens.com